Objectifs

Naissance et objectifs

Sous la présidence de Jacques CABANIEU, Secrétaire Général de la MIQCP (Mission interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques), et de Gérard Méganck alors Président de l’Untec, se tenait le 30 septembre 1993 la première réunion du Club de Maîtrise d’Ouvrage, COPIMO.

Les travaux des années 93/94 ont conduit les participants lors d’une réunion de synthèse au Ministère de l’Equipement en juin 1994 à manifester le souhait que la structure informelle de club se transforme en association.

Le 1er juin 1995, l’IRIEC naissait sous l’impulsion de 7 organismes: l’Untec, l’OPAC de l’Oise, la SNCF, la Sonacotra, le Ministère de la Défense, le CNRS et le Ministère des Finances.

L’informatique, l’internet…

Dès sa création, l’IRIEC a orienté son action vers le développement d’applications informatiques : bases de données, outils de traitement des informations… De plus, la qualité de membre actif donne accès aux outils d’estimation de l’Untec en matière d’Ingénierie et de coût global…

La gestion des ressources

Les nouvelles exigences en matière de gestion immobilière nécessitent le développement d’outils destinés à introduire la notion de comptabilité patrimoniale. La mise en place des outils et méthodes de l’IRIEC est destinée aussi à mesurer le coût réel de fonctionnement des bâtiments et des services et enclencher en parallèle les mécanismes incitant à une meilleure gestion des ressources.

Cette entreprise commence par la connaissance des réalités immobilières en fonction des besoins réels. Cette approche basée sur les développements actuels et futurs de l’institut consiste en la meilleure connaissance et donc la meilleure maîtrise des coûts immobiliers pour une utilisation plus rationnelle des locaux. La première condition à remplir pour rationaliser l’utilisation du parc immobilier est de bien le connaître, il faut ensuite introduire des mécanismes de connaissance des coûts de fonctionnement mais également savoir combien vaut un immeuble.